dis-leur

Publié le par thierry de briel



Je vous transcris un droit de réponse d'un gendarme stigmatisé par la presse pour avoir osé faire une opération anti-drogue dans un établissement scolaire ; excusez le style et l'orthographe, je n'y ai pas touché, ce sont seuls les arguments qui comptent...  tdb

 DROIT DE REPONSE D'UN GENDARME !!

 

 

 """""Je vous autorise à retransmettre et à diffuser sans restriction aucune et sans masquer mon nom les faits relatés et mon commentaire sur l'intervention de ce professeur. En outre, je voudrais dans un premier temps que vous inondiez le forum gendarmes et citoyens de mon mail, toujours sans rien masquer. Dans un second temps, je vais m'abonner au forum.
> >   
> > Bonjour, avant d'écouter l'intervention de ce professeur sur les ondes de FRANCE INTER, je tiens à préciser les points suivants. Les faits dénoncés sont totalement faux et je vais vous dire pourquoi je suis bien au courant de ces faits.
> >
> > --Le lundi 17 novembre 2008 de 10 h 30 à 12 h 00 sur la demande du directeur de l'école des métiers de AUCH/PAVIE ( lettre à l'appui) et sur réquisition de madame le Procureur de la République à AUCH, une recherche de produits stupéfiants est organisée dans cet établissement. 18 classes sont prévues (274 étudiants âgés entre 17 et 30 ans ) sont concernés. 14 gendarmes + 2 maîtres de chiens sont en charge de ce contrôle. Je suis à la tête de ce groupe et responsable de ce contrôle ( c'est pour celà que je connais bien ce dossier ).
> >  
> > Je suis le Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la brigade territoriale autonome de AUCH ( vous voyez, moi je n'ai rien à cacher ).


> > -----Lorsque nous entrons dans la classe de ce professeur, nous sommes 4 gendarmes et un chien de recherche STUP. Nous avons été précédé du directeur de l'établissement qui rentre le premier et explique le but de la visite. Lorsque nous rentrons, nous disons bonjour ( nous attendons toujours la réponse du professeur ) . Nous indiquons aux étudiants comment nous allons opérer et leur demandons de ne faire aucun geste brusque, ne pas regarder le chien dans les yeux et de le laisser travailler. A ce moment là ce professeur ouvre la fenêtre et déclare " en 50 ans de carrière je n'ai jamais vu çà, nous sommes dans un Etat policier ".....Ce professeur à la cinquantaine !! Nous refermons effectivement la fenêtre.

Pendant toute la durée du contrôle, le professeur tourne le dos à la classe, regarde par la fenêtre, il ne verra rien de cette intervention proprement dite et il n'adressera à aucun moment la parole à qui que ce soit............même pas pour soit disant défendre ses élèves. Le chien n'a agressé personne et n'a démoli aucun ordinateur ou vêtement.

Il y a eu des fouilles/palpations de personnes qui ont été "marqués" par le chien avec leur accord. Aucune personne ne s'est retrouvée en caleçon. Lorsque les gendarmes ont quitté la classe l'un d'eux a effectivement dit " au revoir messieurs dames " car dans les classes précédentes il y avait des femmes, dans celle-ci il n'y en avait pas, mais il n'a jamais été dit "salut les filles". Ce que le professeur oubli de dire, c'est que lorsque nous avons quitté sa classe il a dit aux élèves " ouvrez vite les fenêtres çà pue "......çà c'est  pédagogique !!!!!
> >  
> > ---Il faut savoir que lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. Si ce professeur accepte çà...........l'avenir de nos enfants est bien sombre.
> >  
> > ---Il faut savoir également que 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes ( formateur relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles. 
> >  
> > ----Ce professeur soixante-huitard sur le retour et défenseur des causes perdues est surtout un " GROS MENTEUR " et par contre lui, ne fait pas honneur à sa profession, car je connais bon nombre de professeurs qui ont de vraies valeurs pédagogiques et qui font de la prévention en étroite collaboration avec les gendarmes...........mais lui il retarde d'une " révolution".
> >
> > ---Maintenant, vous pouvez écouter ce tissu de mensonges, mais moi Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la BTA AUCH et responsable de cette opération certifie que tous les propos de ce professeur sont mensongés.
> >  
> > ------Signé Jeannyck TRIBOUT""""




NB :

Je discutais une fois avec un leader du Front National de ma circonscription et lui demandais pourquoi le Front, si soucieux de défendre les "vraies valeurs de la France", ne prenait pas de positions très nettes sur le fléau de la drogue.

Il me répondit :

"la drogue çà neutralise la racaille, ils se détruisent tous seuls... çà fera moins de concurrence pour nos enfants dans la société de demain, surtout pour les emplois ! Comment voulez-vous qu'on soit à 100% contre !"

Cette phrase m'avait, à l'époque, vraiment interpellé....

Bravo, cher professeur d'école des métiers, c'est peut-être ce que vous souhaitez obtenir : neutraliser définitivement les jeunes que l'on vous a confiés.... vous êtes sans le savoir un bon élément d'extrême droite !



Avez-vous vu une jeune fille de 20 ans, autrefois belle,  pesant maintenant 35 Kg, déchirée, en manque, qui vole et se prostitue pour payer sa dope... ?... et qui meurt d'overdose quelques mois après ?

Vous non... moi oui !

 Pas de quartier pour les dealers et leurs complices de tous poils ! Ne vous laissez pas intimider, gendarmes, donnez-leur le compte !


Et vous, chers petits, même s'il vous a fallu baisser le pantalon... pour une bonne cause, ce n'est pas grave... On va vous mettre une cellule psychologique....

On le baissait bien, nous, avant d'aller faire le service militaire... pour des mois, certains des années ! 

Si j'étais méchant je dirai, parti comme c'est,  que vous le baisserez à beaucoup d'autres occasions moins honorables !


Publié dans vécu

Commenter cet article