Les veaux d'or des hommes d'or...

Publié le par thierry de briel

BANQUE.jpg

 

 

 

 

Goldman Sachs : les dirigeants empochent plus de 100 millions de bonus en actions

 

 

latribune.fr | 19/01/2013, 10:15 - 257 mots

Selon des avis boursiers publiés vendredi, les principaux dirigeants de la banque d'affaires américaine, qui a plus que doublé son bénéfice net en 2012, vont se partager 707.634 actions. Ce qui représente 102,2 millions de dollars.

Sur le même sujet

 

Goldman Sachs ne connaît pas la crise. Et il en va de même pour ses chefs de file. D'après des avis boursiers publiés vendredi, la banque d'affaires américaine a octroyé aux douze membres de son équipe dirigeante quelques 707.634 actions de bonus pour l'exercice 2012, représentant 102,2 millions de dollars.

D'après l'un de ces avis transmis à la SEC, le gendarme boursier américain, le PDG du groupe, Lloyd Blankfein, a reçu 94.320 actions. Elles lui seront versés de manière étalée sur trois ans, et ne pourront pas être vendues ou transférées avant janvier 2018, précise le document. Sur la base du cours de clôture de vendredi soir (144,45 dollars), cela représente 13,6 millions de dollars.

Un chiffre d'affaires en hausse de 19% 

Cette annonce fait suite à la publication des très bons résultats de Goldman Sachs. Mercredi, la banque d'affaires a fait état d'un doublement de son bénéfice sur l'exercice 2012, à 7,3 milliards de dollars, soit 14,63 dollars par action alors que les analystes de Wall Street tablaient en moyenne sur 12,20 dollars. De même, le chiffre d'affaires s'affiche en hausse de 19%, à 34,2 milliards de dollars, un bond essentiellement du aux solides performances des activités de banque d'investissement et d'opérations de marché pour compte propre.

De quoi réjouir Lloyd Blankfein, qui s'est félicité de "la solidité de notre modèle d'activité et l'accent mis sur une gestion rigoureuse ont généré de bonnes performances pour nos actionnaires", bien que "les conditions économiques soient restées difficiles".

 

 

 

La banque américaine Goldman Sachs donne des conseils à François Hollande pour enrailler la crise, notamment baisser tous les salaires de l'Hexagone de 30%.

 

 | LE PARISIEN / OLIVIER LEJEUNE

 

Tout juste lauréate du «prix de la honte» 2013, décerné par Greenpeace Suisse, la banque américaine Goldman Sachs a jugé bon de donner des «conseils» à la France pour enrayer la crise.

Notamment baisser tous les salaires de l'Hexagone de 30%. Une «solution» qui ne fait pas l'unanimité.

Interviewé vendredi par le Huffington Post, l'économiste en chef de la banque, Huw Pill, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le «Monsieur Europe» de la banque internationale d'investissement s'est ainsi penché sur son «manque de compétitivité» et nombre de «déséquilibres dans ses comptes». Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l'expert assure qu'«il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne. Mais c'est «politiquement impossible à imposer», convient-il.

 

En complément et très instructif :

 


http://fr.wikipedia.org/wiki/Goldman_Sachs

 

 


Publié dans humeurs

Commenter cet article