PILORI

pilori.jpg

 

 

J'ai reçu par mail ce petit texte : je ne résiste pas au plaisir de vous le livrer sur mon blog :

 

 

A l’aube d’une période d’austérité et d’un plan de rigueur pour la

 France, il peut être intéressant de connaître la liste (non exhaustive,
tirée du « Nouvel Observateur » n° 2359 du 21 Janvier 2010) des
personnalités qui ont fui fiscalement le pays pour s’installer en
Suisse, ou dans un autre paradis fiscal.
>  
> S’ils l’ont fait en toute légalité (achat d’une résidence en Suisse,
séjour inférieur à 6 mois sur le sol français), il est par contre inadmissible que certains d’entre eux continuent à s’immiscer dans la

  vie politique française, en participant activement aux campagnes électorales, pour soutenir tel ou tel candidat, ou pire, en étant

  officiellement investi par l’Etat pour représenter la France à l’étranger, comme c’est le cas actuellement pour Alain Delon qui est le parrain officiel du pavillon français à l’exposition universelle de Shanghaï.
>  
> Parmi les plus actifs dans ce domaine, il y a donc Alain Delon, mais

  aussi Johnny Hallyday (le premier résidant à Genève depuis 1999 et le
second à Gstaad depuis 2006), sans oublier Charles Aznavour (résidant à Genève), Patricia Kaas, Emmanuelle Béart, Daniel Auteuil, Marc Levy et Michel Houellebecq.
>
>  Parmi les sportifs on peut citer Alain Prost, Jean Alesi, Richard
Virenque, et les tennismen Guy Forget, Richard Gasquet, Henri Leconte,
mais aussi Amelie Mauresmo, Gaël Monfils, Cédric Pioline, et Jo-Wilfried Tsonga qui payent tous leurs impôts en Suisse.
>  
> Moins étonnant, mais encore plus scandaleux, des personnalités des
affaires qui exercent actuellement (ou ont exercé récemment) un pouvoir politique économique ou financier en France, parmi eux : Antoine Zacharias (Vinci), Claude Berda (AB groupe, TF1), Daniel Hechter (couturier) et Jean-Louis David (salons de coiffure, cosmétiques).


>  Mais aussi des rentiers et des héritiers, dont les fortunes ont été
>  créées en France, avec la participation de centaines de milliers
>  d’ouvriers français :
>  
> Eric Peugeot, Jean Taittinger (PDG de la société du Louvre, ancien ministre de la justice et député de la Marne), Philippe Hersant (patron de presse du Groupe Hersant), Corinne Bouyques (héritière de la fortune Bouygues), les familles Defforey (Carrefour), Mulliez (Auchan) et Halley (Promodès), tous résidant à Genève ou aux environs.
>  
> Si ces gens n’aiment pas (fiscalement) la France, qu'’ils la quittent et qu'’ils l’'oublient, et surtout qu’ils n’en profitent pas quand ils en ont besoin (comme par exemple pour venir s’y faire soigner ou exécuter une prestation aux frais des contibuables).
>  
> A tous les français qui vont se serrer la ceinture dans un proche
>  avenir, nous proposons de boycotter les concerts, les disques et les
>  livres de tous ceux qui ne participeront pas à l’effort de solidarité
>  nationale et aux médias, nous demandons de ne plus offrir de tribunes télévisées (pour la promotion de films et de disques) aux artistes concernés et de ne plus faire de sponsoring aux sportifs exilés.
>  
> Aux députés nous demandons d’instaurer une loi pour qu’il ne soit plus possible pour un évadé fiscal de venir se faire soigner en France (dans un hôpital public) ni de représenter officiellement la France à l’étranger.
>  
> Si vous pensez que ce message est légitime, faites–le circuler. Il aura
peut-être le pouvoir de ramener certains de ces égarés fiscaux à revoir leur position. Si vous rencontrez les intéressés, faites-leur connaître votre désapprobation par tous moyens...

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :